Paroles de l’album « Horizons »

.PETITE FILLE.

Petite fille
Aimée par sa famille
Un Peu naïve
Qui aime tellement vivre
Toujours entourée
Toujours protégée
Tout un monde à découvrir à chaque pas que j’fais

Petite fille grandit,
Savoure sa vie
Assise sur un banc
J’regarde passer les gens
Toujours une famille à côté
Toujours des amis à aimer
Un avenir à Tracer

Petite fille grandit
Le ciel s’assombrit
La maladie qui ronge certains amis
Le divorce d’une sœur qui brise sa vie
Le suicide n’est pas seulement à la télé
Quand il se passe juste à côté
La dépression
Qui s’invite dans certaines maisons
Des proches envolés
Des amitiés brisées
Une famille divisée
Une impression que tout l’monde a déserté
Une conviction d’être oubliée

Et puis, le temps continue d’avancer
Y’a Des moqueries au lycée
Des coups à encaisser
Des insultes répétées
Dans mon cœur, ancrés
Certains mots m’ont blessée
Et ont touché à mon identité
Finalement, je ne suis peut-être qu’une plaie
Bonne à enterrer

La confiance, la vie, l’espoir, l’amour
Je préfère oublier.
J’envoie tout valser
Déceptions
Abandons
Rébellion
J’endurcis mon cœur
Pour éteindre mes peurs
Des questions commencent à me torturer
Où aller ?
Qui je suis ?
Personne n’entend mes cris ?
A qui parler ?
Qui me connaît ?
Qui m’a créée ?
Pourquoi le monde autour de moi souffre ?
Je m’enfonce dans un gouffre

Petite fille devient grande
Mais n’a plus rien envie d’apprendre
Petite fille est une femme
Mais elle a mal dans son âme
Brisée blessée
Des autres, rejetée
J’arrive même plus à rêver

J’regarde maman, papa
Deux grands cœurs qui ont la foi
Y’a de l’amour dans leurs yeux
De l’espoir même quand il pleut
Ils se laissent guider, porter, aimer par Dieu
Puis, y’a des rencontres inattendues
D’hommes et de femmes qui me parlent de Jésus.
Un Dieu qui pourrait guérir mon passé
Dans mon présent, il pourrait briller
Et pour mon avenir, il peut s’en charger.
Un Dieu qui aurait tout sacrifié
Pour effacer tout mes péchés
Un Dieu qui m’aurait aimée
Hier, aujourd’hui et pour l’éternité.

J’commence alors à lire la Bible, la Parole que Dieu nous a laissée
J’découvre avec des yeux émerveillés
Que Dieu a sa main tendue vers moi
Et qu’il attend patiemment pour me prendre dans ses bras.

Dieu m’explique avec douceur
« Mon Enfant n’aie pas peur,
Avant même que tu sois conçue, j’te connaissais moi.
Je regarde jusqu’au fond de ton cœur et je sais tout de toi.
Quand tu marches et que tu te couches, je le vois.
Plus nombreuses que les grains de sables sont mes pensées vers toi
Une erreur, tu ne l’es pas.

Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d’espérance
Je suis aussi le Père qui peut te consoler de toutes tes souffrances
De te bénir, je n’arrêterai jamais
A mon image tu as été créée.
Pour moi, une créature merveilleuse tu es
Dans le ventre de ta mère, je t’ai tissée
Quand tu t’assieds et que tu te lèves, je le sais
Même les cheveux de ta tête sont comptés.
Les larmes de tes yeux, je peux les effacer
La douleur que tu as subie sur cette terre je la porterai
Je suis capable de faire plus pour toi que tu ne pourrais l’imaginer.
Et te dire que je ne compte plus tes péchés
Jésus est mort pour que toi et moi soyons réconciliés.
Sa mort est l’expression suprême de mon amour pour toi.
Si tu acceptes mon fils Jésus, tu me reçois.
Pour gagner ton amour, j’ai renoncé à tout ce que j’aime
D’un amour éternel, je t’aime
Si tu me cherches de tout ton cœur tu me trouveras.
Je suis près de toi et je te délivre de toutes tes détresses quand tu cries à moi
J’ai toujours été le Père
Et serai toujours ton Père.
Ma question est : Veux-tu être mon enfant?
Je t’attends. »

Je suis, Délivrée, Libérée, Relevée, Pardonnée, Aimée
Pour l’Eternité…

.INTOUCHABLE.

Ça fait 5 années,
5 années que personne ne m’a touché
5 années que personne ne m’a embrassé
5 années que personne ne m’a heurté
Je suis lépreux,
Considéré comme dangereux
Rejeté
Pour ne pas contaminer
On m’a exilé
Pour que mes enfants ne soient pas apeurés
En voyant mon corps s’effriter
En voyant tout l’sang qui sort de mes plaies
Intouchable
J’me sens pitoyable
Tous les lieux publics
Me sont interdits
Je n’ai plus le droit
De rentrer chez moi
Je ne suis plus considéré comme humain
Je ne vaux plus rien
Pourquoi ?
Pourquoi moi ?
J’ai mal, j’ai peur, j’ai froid
J’aimerais qu’on me prenne dans les bras
Rien qu’un instant qu’on m’serre la main
Pour sentir que j’suis encore quelqu’un.
Des fois je m’échappe de mon camp
Pour aller observer mes enfants
J’me cache derrière un arbre
Pour que personne ne voie ma tête de cadavre
Et puis j’les vois sourire
J’les entends rire
Ils se courent après
Puis ils s’mettent à chanter
Ils ont tellement l’air heureux
J’dois avouer que j’leur en veux un peu
J’aimerais leur manquer
Qu’ils se mettent à me chercher
Mais ils m’ont peut-être oublié
Ça fait déjà 5 années..
J’vois mon garçon
Courir derrière un ballon
Et ma fille de 6 ans,
Courir derrière son frère en pleurant
Bah oui, il lui a piqué son jouet
Ils me font penser à mon frère et moi à toujours se chamailler
Le ballon s’arrête près de l’arbre où je me cache
Faut que je parte, Il ne faut pas qu’ils sachent
Mais c’est déjà trop tard
Avec mon garçon, on se croise du regard
Ils hurlent et se mettent à détaler
Et moi il ne me reste que mes yeux pour pleurer
Mes voisins sortent de la maison d’à côté
Pour me dire de dégager
Sinon j’pourrais tout contaminer
Et leur vie, la ravager
Et ma vie à moi elle est comment tu l’sais ?
J’aimerais le leur crier mais je me tais
Et je m’en vais
Sur le chemin du retour un pote comme moi me dit Y’a peut-être quelqu’un qui pourrait nous libérer
Dans notre village
Il paraît qu’il y a un sage
J’me méfie de ces gens là
J’suis allé en voir tellement de fois
Ça n’a jamais marché
Ma maladie a continué à avancer
Et moi j’suis devenu aigri
J’ai même plus envie
De continuer à m’battre pour la vie
Mais sur ce coup, mon pote à l’air vraiment sûr de lui
Il me dit que c’est Jésus le fils de Dieu,
Moi j’ai levé le poing tellement de fois vers les cieux
Et je n’ai entendu que des silences
Pour répondre à mes souffrances
Mais bon peut être que ça peut marcher
Je n’ai rien à perdre, et tout à gagner
D’un coup j’recommence r à espérer
Espérer ce soir pouvoir rentrer
Ouvrir la porte, voir ma famille et les toucher

Alors j’commence le chemin pour aller le voir
Je n’ai pas la foi, mais j’essaie quand même un peu d’y croire
J’aperçois Jésus entouré d’une foule au loin
Je me cache près d’un rocher dans un coin
Il se rapproche
Il se rapproche
Il est tout près
Ça y est, je dois y aller…

Je crie vers lui
A ma vue, la foule autour de lui
Me lance des regards de dégoût
Je sais, je n’vaux plus un sou
Elle me crie que j’suis impur
L’humiliation est de plus en plus dure

Et puis j’aperçois son regard à Lui
Jésus est devant moi, et ne fait aucun bruit
Il n’a pas peur
Me voir ne lui fait pas horreur
Il n’est pas dégoûté
A la vue de mes plaies
Il ne me dit pas de dégager
Il n’a même pas peur d’être contaminé
En moi, j’ressens de la chaleur
Je crois bien qu’il est en train de déverser tout son amour dans mon coeur
Nos regards ne se lâchent pas
J’ai l’impression qu’il a tous les pouvoirs
La compassion dans son regard il me dit : Mon fils, je te guéris

Mais attendez ce n’est pas fini
En prononçant ces mots, Jésus m’a touché
Et c’est à c’moment là que j’ai été guéri de mon passé

Imaginez, imaginez
Ça faisait 5 années,
5 années que personne ne m’avait touché
5 années que personne ne m’avait embrassé
5 années que personne ne m’avait heurté
J’étais indigne du contact humain
Mais digne d’être touché par sa main
Il aurait pu avec de simples mots, me guérir
Et me laisser repartir
Mais il m’a touché
Pour dégager
La maladie
Et me donner pour l’éternité : LA VIE !

Imaginez j’étais indigne du contact humain
Mais digne d’être touché par sa main

.MON AMI.

Mon ami
J’ai entendu tous tes cris
Ceux d’hier, mais aussi ceux d’aujourd’hui
J’attends depuis si longtemps
De pouvoir te parler comme maintenant
Alors écoute ça, mon ami
J’ai tant de choses à te dire

Je voudrais que tu saches que J’étais près de toi
J’étais là
Ce jour où dans ta voiture
T’as rêvé d’aller contre un mur
J’étais présent
Ce soir de décembre
Où t’as regardé les rails du train
En ne pensant qu’à ta fin
Je luttais
Pour que toutes tes pensées soient dégagées
Je pleurais
En voyant ton cœur brisé
Et Je sais que ce soir c’n’est pas comme les autres soirs
Peut-être à cause du verre de trop que t’as dû boire

Mais, D’ici, j’entends ton cri
Je sais que t’as envie d’en finir
Mais je t’en prie, reste là
Tous ces mensonges, n’y croient pas
Ton désespoir à besoin de béquille
Laisse-moi être celui qui te portera quand tes jambes seront fragiles
Au dessus des nuages, y’a le soleil qui brille
J’peux t’apprendre à danser sous la pluie
J’peux même éclairer tes sombres nuits
J’aimerais te prendre la main
T’emmener sur la montagne face à l’océan pour que tu voies au loin
Le bonheur à l’horizon
N’aies plus peur quand le tonnerre gronde
Je peux porter ce que tu ne peux pas porter…
Mais il faut que tu me laisses guider
Alors pose cette bouteille
Ne fais plus la sourde oreille
Je comprends ta douleur
J’entends ton cœur
Je veux te montrer combien tu as de la valeur
Pour que ça apaise chacune de tes peurs
Je suis le Tout-Puissant
Mais je suis aussi le plus aimant
Je n’utiliserai jamais mon pouvoir pour te détruire
Mais pour t’apprendre à vivre
Je suis devant toi
J’ai parcouru tout le chemin pour toi
Arrête de te débattre
Laisse-moi combattre
J’ai désormais ma main tendue vers toi
Regarde là
Je te laisse le choix
Mais j’t’en supplie, prends là
Je ne te lâcherai pas
Je ne t’abandonnerai pas
Je vais te sortir de là
Crois-moi, Suis-moi
J’te promets pas une vie sans prise de tête
Mais j’te promets de te porter dans chaque tempête
Les vagues continueront de s’agiter
Mais elles ne pourront plus te noyer
J’n’ai qu’une seule volonté
Vivre l’éternité
Avec toi à mes côtés

Peu importe ton passé
Je sais.
Tu as fais des erreurs, et ça a détruit ton identité
Mais le passé est passé

Il n’est pas oublié, pas enterré mais il est pardonné
J’peux te donner une autre identité
Celle d’un enfant de Dieu, marchant avec moi pour l’éternité
N’oublie pas ceux qui t’ont blessé
N’oublie pas ceux qui t’ont condamné
N’oublie pas ceux qui t’ont brisé
Mais laisse-moi m’en charger
Les montagnes peuvent bouger rien qu’au son de ma voix
Alors Qui pourra être contre toi si tu es avec moi?
Je t’en supplie
Ne choisis pas d’éteindre ta vie.

Laisse-moi prendre soin
Prendre soin de toi jusqu’à la fin
Mon amour ne dépend pas des circonstances
C’est ma promesse, alors fais-en pour toi une assurance…
Regarde moi
Ton regard ne le détourne pas
Regarde-moi
Suis-moi…
Je n’ai qu’une seule volonté
Vivre l’éternité
Avec toi à mes côtés
Car moi.. J’ai donné Ma vie pour la tienne
J’ai fait de tes larmes les miennes
J’me suis abaissé
Pour que tu puisses te relever
Jusqu’à la fin J’ai agonisé
Pour que toi tu puisses enfin respirer
Ne laisse pas la roulette russe tourner
Ne les laisse pas te tuer
Aies confiance en moi
J’te donnerai l’espoir
Je te resterai fidèle
Retiens juste ça : je t’aime d’un amour éternel